Appel à projets Fonds Pacifique pour 2017 [en]

JPEG

Un fonds de coopération régionale

Un appel est lancé par le Secrétariat permanent pour le Pacifique, destiné à sélectionner des projets susceptibles d’être subventionnés, en 2017, par le « Fonds de coopération économique, sociale et culturelle pour le Pacifique », dit Fonds Pacifique (FP). Créé en 1985 par le Ministère des Affaires étrangères et du développement international (MAEDI), il contribue à l’insertion régionale des collectivités françaises : la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française et les îles Wallis-et-Futuna.

En 2016, 3 des projets retenus avaient un partenaire néo-zélandais :

  • VARAPP - Variabilité climatique sur les îles et applications
    (Nouvelle Zélande : University of Auckland, NIWA ; Nouvelle Calédonie : IRD Nouméa, Météo France ; Institut Pasteur of New Caledonia, Direction des Affaires Sanitaires et Sociales ; Polynésie Française : University of French Polynesia)
  • Mouches des fruits - Mise en place d’une gestion intégrée des Mouches des Fruits en Nouvelle-Calédonie
    (Nouvelle Zélande : Plant&Food Research ; Nouvelle Calédonie : IAC, USA : ISCA)
  • MANA’O - les Mangroves se développant sur des Atolls peuvent-elles faire face à la montée du niveau des Océans
    (Nouvelle Zélande : NIWA ; Nouvelle Calédonie : IRD ; Australie : University of Queensland ; Singapour : National University of Singapore ; USA : US Geological Survey)

Appel à candidatures 2017

L’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 18 novembre 2016 (minuit heure NZ), pour des projets se déroulant en 2017. Les contributions apportées par le Fonds Pacifique s’établissent en moyenne à 30.000€ par projet. Les projets retenus devront s’inscrire dans l’un des aspects suivants :

  • Permettant aux collectivités françaises d’être associées à la lutte contre le changement climatique et à la prévention des risques de catastrophes. Les projets contribuant au respect des obligations des Etats ainsi qu’à la mise en œuvre des décisions qui ont été prises à la COP 21 ainsi que de celles qui le seront lors de la COP 22 seront particulièrement appréciés.
  • Économiques et industriels (études de faisabilité, d’impact, actions de formation…)
  • De sécurité sanitaire (lutte contre les maladies endémiques (non transmissibles ou dues à des vecteurs infectieux)
  • De sécurité alimentaire (gestion des ressources halieutiques, actions à fort potentiel de développement économique et d’accroissement des échanges régionaux).

Au-delà des thématiques, préférence sera donnée aux projets soulignant les efforts prévus de communication, la mesure d’efficacité, le suivi par des indicateurs et les retombées aux moyens et longs termes.

A noter :
- Les projets doivent être cofinancés à la hauteur d’au moins 50 % du montant total des dépenses éligibles,
- Les récurrences sont à prévoir lors du dépôt de la candidature initiale, ou bien feront l’objet d’un nouveau dossier les années consécutives, sans automaticité dans l’attribution successive de contributions,
- Les candidatures doivent être effectuées en français,
- Les projets doivent être soumis aux représentations françaises locales dans le Pacifique – le service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France à Wellington pour la Nouvelle-Zélande.

Pour se porter candidat ou pour toute demande d’information, merci de bien vouloir nous contacter : cooperation.wellington-amba[a]diplomatie.gouv.fr

Pour plus d’informations sur le Fonds Pacifique, consultez le site du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international.

PNG

Dernière modification : 21/09/2016

Haut de page