Attractivité : Parution de la sixième édition du « tableau de bord de l’attractivité » de Business France

La sixième édition du « tableau de bord de l’attractivité » de Business France a été diffusée le 26 novembre. Ce tableau de bord est établi sur la base de plus de 120 indicateurs et met les performances françaises au regard de celles de 13 pays de l’OCDE.

26 novembre 2015

Il confirme l’importance des atouts structurels de notre pays – positionnement du marché français au cœur de l’Europe, qualité de la main d’œuvre, environnement propice à l’innovation, efficience du bouquet énergétique. Il reflète aussi les réformes engagées depuis 2012 qui permettent une amélioration notable de la compétitivité de la France. Le crédit impôt compétitivité emploi a ainsi permis, selon l’Insee, une réduction de 3,3 % de l’indice du coût du travail dans les secteurs marchands.

JPEG

Le ministère des Affaires étrangères et du Développement international et notre réseau diplomatique sont mobilisés pour continuer à renforcer l’attractivité de la France, notamment en renouvelant en 2016 l’opération « Invest in France » pour promouvoir les atouts de la France auprès des investisseurs et leaders d’opinion étrangers.

Attractivité : poursuite de l’amélioration de la compétitivité économique de la France

Deux rapports sur l’attractivité de la France et s’appuyant sur deux méthodologies différentes – rédigés par la Chambre de commerce américaine et par Business France - démontrent l’amélioration de la compétitivité de l’économie française.

Tout d’abord, la sixième parution du « tableau de bord de l’attractivité », mise au point par Business France, sur la base de plus de 120 indicateurs touchant l’ensemble des déterminants de l’attractivité et au regard des performances de 13 pays de l’OCDE, montre que les atouts structurels de notre pays – positionnement du marché français au cœur de l’Europe, qualité de la main d’œuvre, environnement propice à l’innovation, efficience du mix énergétique - demeurent des fondamentaux de notre attractivité. Par ailleurs, selon le baromètre de la Chambre américaine du commerce, qui reflète le moral des investisseurs américains en France, le sentiment des investisseurs américains sur la France s’améliore : 76 % des investisseurs interrogés estiment que l’évolution du contexte économique dans leur secteur d’activité en France sur les années à venir sera positive ou stable, contre 63 % en 2014.

Ces deux études révèlent que les réformes engagées permettent une amélioration notable de la compétitivité de la France. Par exemple, en 2013 et 2014, le CICE a permis, selon l’Insee, une réduction de 3,3 % de l’indice du coût du travail dans les secteurs marchands.

Pour poursuivre l’amélioration de son attractivité, la France devrait notamment réformer plus encore son organisation du travail. Un projet de loi sera voté avant l’été sur le sujet. Le ministère des Affaires étrangères et du Développement international a enfin prévu de renouveler son opération « Invest in France » dans ses ambassades en 2016, événement destiné à promouvoir les atouts de la France auprès des investisseurs et leaders d’opinion étrangers.

Dernière modification : 22/12/2015

Haut de page