L’inauguration du tunnel Arras à Wellington [en]

Le tunnel Arras, nommé d’après la ville du Nord de la France où les tunneliers néo-zélandais ont creusé un réseau souterrain pendant la première guerre mondiale, sera inauguré le 27 septembre en présence de représentants de l’Ambassade de France accompagnés par M. Christophe Sirieys, Directeur général adjoint de la Ville d’Arras, et Mme Isabelle Pilarowski, en charge du site Carrière Wellington à Arras.

L’inauguration du tunnel Arras

L’Hon. Chris Finlayson, Ministre néo-zélandais des Arts, de la Culture et du Patrimoine inaugurera le tunnel en présence de membres de Royal New Zealand Returned Services Association et de descendants des tunneliers néo-zélandais (New Zealand Tunnelling Company). Mrs Agnès Hamilton, Première Conseillère de l’Ambassade de France, avec M. Christophe Serieys déposeront une gerbe pendant la cérémonie d’inauguration, qui marquera le lancement officiel de la journée "portes ouvertes" du tunnel Arras au sein du parc commémoratif de Wellington (Memorial Park Arras Tunnel). Projet majeur des commémorations de la première guerre mondiale en Nouvelle-Zélande, ce parc accueillera les cérémonies de la journée commémorative de l’ANZAC en 2015.

Le tunnel Arras est décoré de 273 coquelicots qui représentent les 2721 citoyens néo-zélandais tombés pendant la campagne militaire d’Anzac, et visent à rappeler que le tunnel est un espace mémoriel.

PNG

Arras et la Compagnie des Tunneliers Néo-Zélandais

En novembre 1916, la Compagnie des Tunneliers néo-zélandais se voit confier la tâche d’étendre les anciennes carrières d’extraction de craie situées sous la ville d’Arras en France. En amont de la bataille d’Arras, la compagnie creuse un véritable réseau de casernes souterraines pouvant accueillir 24 000 soldats et qui permettra aux troupes britanniques de surprendre l’adversaire en évitant le no mans land. L’assaut victorieux fit reculer les Allemands de plus de 10 km. La Compagnie néo-zélandaise participa par la suite à la reconstruction de la ville d’Arras.

De manière à se repérer dans le labyrinthe des carrières, les soldats néo-zélandais avaient nommé chaque tunnel d’après le nom de villes de Nouvelle-Zélande. Afin de rendre hommage aux efforts héroïques des tunneliers, le site a conservé le nom de Carrière Wellington, aujourd’hui ouvert au public. En avril 2007, un monument commémoratif a été inauguré en l’honneur des 41 membres de la compagnie qui sont morts à Arras.

L’Hon. Chris Finlayson, Ministre néo-zélandais des Arts, de la Culture et du Patrimoine a lui-même visité ces lieux : « je me suis rendu à Arras où j’ai pu observer que le souvenir de la présence et de la contribution néo-zélandaises est toujours vivant, pas uniquement grâce au monument commémoratif dédié aux soldats tombés, mais aussi de par les graffitis laissés par les tunneliers alors qu’ils creusaient les galeries. Parmi les inscriptions murales, on trouve même des messages en Maori des îles Cooks. »

Liens utiles

  • Pour plus d’informations sur le National Park Memorial, cliquez ICI… (anglais)
  • Pour plus d’informations sur la Compagnie des Tunneliers Néo-Zélandais cliquez ICI
  • Pour plus d’informations sur les liens entre Arras et la Nouvelle-Zélande, cliquez ICI … (anglais)

Dernière modification : 10/11/2014

Haut de page