Le Prairial prend part à Southern Katipo [en]

Le Prairial en escale en Nouvelle-Zélande

Du samedi 24 octobre au lundi 23 novembre, la frégate française ‘Prairial’ et ses 92 marins effectueront une escale dans les villes d’Auckland, Wellington, Nelson et Napier. Le Prairial est en Nouvelle-Zélande pour prendre part à l’exercice militaire Southern Katipo 2015, organisé par la défense néo-zélandaises.

ESCALES
AUCKLAND du 24 au 28 octobre
WELLINGTON du 30 octobre au 3 novembre
NELSON du 14 au 17 novembre
NAPIER du 20 au 23 novembre

Décorations de vétérans à bord

Trois cérémonies de remise de la légion d’honneur se tiendront à bord, lors desquelles six vétérans néo-zélandais ayant contribué à la libération de la France lors de la Seconde Guerre Mondiale seront faits chevaliers de la Légion d’Honneur.

La frégate française “Prairial”

La frégate « Le Prairial » est la deuxième unité d’une série de six frégates de surveillance de la Marine française. Elle a été construite en 1990-1992 par les « chantiers de l’Atlantique » à St Nazaire, qui ont aussi bâti le Queen Mary II. Son port d’attache est Papeete en Polynésie Française. Le navire est nommé d’après le neuvième mois du calendrier républicain français, qui correspond au mois de la récolte des prairies dans l’Hémisphère nord (du 20 mai au 18 juin).

Les missions du patrouilleur comprennent :
- Patrouille
- Contrôle des espaces maritimes
- Protection et surveillance maritime
- Police de la navigation
- Surveillance des pêches en zone économique exclusive (ZEE)
- Évacuation de ressortissants

Les caractéristiques du navire :
- Longueur : 93,50 mètres
- Largeur : 14 mètres
- Tirant d’eau : 4,5 mètres
- Déplacement : 2.600 tonnes
- Vitesse maximale : 20 nœuds

Le Commandant Alexis Huberdeau a pris le commandement du patrouilleur « Prarial » en juillet 2015.

Séminaire interministériel sur la coopération dans les eaux du Pacifique sud

L’Australie, la France et la Nouvelle-Zélande, confrontées à des défis communs dans un espace partagé, le Pacifique Sud, de près de 2 millions de km², viennent justement d’organiser ensemble un séminaire interministériel qui se tenait du 20 au 23 octobre 2015 à Nouméa (Nouvelle-Calédonie).

Il s’agissait de travailler à la façon de mieux coopérer ensemble sur des sujets concrets tels que la lutte contre la pêche illégale et l’exploitation illicite des ressources, la protection des aires marines protégées, l’utilisation des nouvelles technologies comme la surveillance satellitaire ou encore l’amélioration de la sécurité de la navigation et le sauvetage de grande ampleur.

Ce séminaire présentait l’originalité d’associer l’ensemble des acteurs interministériels concernés de nos trois pays et d’y inviter des intervenants du monde industriel, scientifique et de la société civile, ainsi que nos partenaires des îles du Pacifique, d’organisations internationales (Office des Nations unies contre la drogue et le crime, l’Union européenne) ou américains. Il réunissait près de 90 participants de haut niveau autour de six sessions de travail.

JPEG
Crédit photo : Bryan Currie

Dernière modification : 21/07/2016

Haut de page