La ville de Le Quesnoy et la région

GIF

I - HISTOIRE DU QUESNOY

JPEG

Petite ville de l’Avesnois, dans le Nord de la France, le destin du Quesnoy est intimement lié au celui de Baudouin IV, Comte du Hainaut, dit l’édificateur. Celui-ci, en plus d’entourer la cité de fossés et de remparts, y fit construire un château en 1150.

Mais très vite ce territoire devint un enjeu pour les grands seigneurs. Au fil des des années et des batailles, la ville fut brûlée, puis se trouva sous la domination de la maison de Bavière, cessant d’être française pendant 300 ans. La ville ne redevint française que le 6 septembre 1654 après la conquête par le Vicomte de Turenne.
Le roi Louis XIV décida alors de moderniser les fortifications et chargea Vauban, ingénieur militaire, de diriger les travaux.
De 1668 à 1673, le futur Maréchal poursuivi donc une de ses première expériences de bâtisseur en restaurant les remparts et en leur donnant l’aspect définitif que l’on peut découvrir aujourd’hui.

Durant la période trouble post-Révolution française, et suite à la convention de septembre 1792 déclarant la guerre à l’Angleterre, la Hollande et l’Espagne, la ville fut assiégée de 1793 à 1794. Durant le siège les deux tiers de la ville furent détruits.
En 1870 il fut question de détruire l’ensemble des fortifications jugées superflues, projet heureusement abandonné.

Lors de la guerre 14-18, les Allemands se présentèrent devant la cité et y pénétrèrent sans grande difficulté. La ville du Quesnoy se trouva pendant 4 ans sous domination allemande. Le salut vint le 4 novembre 1918 lorsque les troupes néo-zélandaises délivrèrent la ville.

Durant la seconde guerre, le même scénario se reproduisit et les troupes allemandes, malgré une forte résistance de la ville fortifiée, réussirent à l’occuper.

La ville reçu, tant à la fin de la première que de la seconde guerre mondiale, divers hommages et reconnaissances militaires, dont la Croix de Guerre.

Pour organiser la visite de cette ville, aux portes du Parc naturel régional de l’Avesnois et de la forêt de Mormal, visitez le site du Comité Départemental du Tourisme : www.cdt-nord.fr

Pour plus d’informations sur Le Quesnoy :

www.chez.com/lequesnoy

II - LA REGION

(source : comité départemental du tourisme)

Le département du Nord couvre cinq territoires :

- la Flandre, côte d’Opale

- le cœur de Flandre

- Lille métropole

- l’Avesnois

- le Hainaut

JPEG1) La Flandre, côte d’Opale

La Flandre côte d’Opale vous invite à de longues balades toniques et vivifiantes avec ses longues plages de sable fins, ses activités nautiques mais aussi ses visites historiques.

JPEG2) Cœur de Flandre

Parcourir le Cœur de Flandre, c’est découvrir toute l’authenticité d’un riche terroir, des paysages vallonnés, des moulins, une architecture typique et des traditions bien vivantes.

JPEG3) Lille métropole

Des maisons anciennes aux façades sculptées et colorées, de nombreux musées et de bonnes tables, une braderie mondialement connue, vous serez séduits par l’ambiance et la richesse culturelle de Lille, quatrième métropole française.

Lille a été Capitale Européenne de la Culture en 2004.

JPEG4) L’Avesnois

Pays des verts pâturages et du bocage, Parc Naturel Régional, l’Avesnois vous offrira la quiétude de ses vallées et de ses forêts, la beauté de ses villages aux toits bleutés et de ses villes fortifiées.

JPEG5) Le Hainaut

Le Hainaut renferme un impressionnant patrimoine architectural et culturel. Vous y découvrirez également de belles vallées et forets propices à la randonnée et de nombreuses ville fortifiées.

Des circuits sont proposés pour découvrir les villes fortifiées. Pour tout savoir, contactez : l ‘Association des Villes fortifiées - 1 rue du Maréchal Joffre - 59530 LE QUESNOY

Tél : 03 27 20 54 73
Fax : 03 27 25 30 69

Sites à consulter (l’Ambassade décline toute responsabilité quant au contenu de ces sites) :

www.cdt-nord.fr

www.crt-nordpasdecalais.fr

www.tourisme.fr (toutes les cartes)

www.ville-lequesnoy.com

Dernière modification : 23/02/2011

Haut de page