Hommage du XV de France et des All Blacks aux soldats tombés de 14-18 [en]

A la veille du match qui opposera le XV de France à l’équipe des All Blacks à Paris, les rugbymen français et néo-zélandais ont rendu hommage aux soldats tombés au combat lors de la première guerre mondiale.
JPEG
Fait inédit, ce mercredi 6 novembre à 18h30, quatre All Blacks et le capitaine de l’équipe de France Thierry Dussautoir ont participé à la cérémonie de ravivage de la flamme, sous l’arc de triomphe, en compagnie du ministre délégué aux anciens combattants, Kader Arif, de la ministre des sports, Valérie Fourneyron et de l’ambassadrice de Nouvelle-Zélande en France, Rosemary Banks.

« La France doit aussi son Histoire à cet engagement » a exprimé Kader Arif, faisant référence aux 128 000 soldats néo-zélandais venus combattre aux côtés de la France. Il a aussi rendu hommage aux 12 500 soldats néo-zélandais tombés sur le front de l’Ouest, rappelant que la Nouvelle-Zélande avait payé un lourd tribut lors de cette guerre.

Le test-match de samedi sera un nouveau temps fort commémoratif pour la mémoire des soldats et joueurs néo-zélandais tombés lors de la Grande Guerre. A cette occasion, chaque équipe arborera le symbole commémoratif de la première guerre mondiale, soit le bleuet pour l’équipe de France et le ‘poppy’ (coquelicot) pour les All Blacks.

La France et la Nouvelle-Zélande travaillent ensemble aux préparations de la commémoration du centenaire de la Première guerre mondiale. Le ministre de la culture et du patrimoine néo-zélandais, Chris Finlayson était à Paris les 17 et 18 octobre à l’invitation de Kader Arif pour participer à un séminaire international pour le centenaire de la première guerre mondiale.

Pour en savoir plus sur la commémoration du centenaire de la première guerre mondiale, vous pouvez consulter les sites internet de la mission du centenaire et du programme néo-zélandais pour la commémoration de la première guerre mondiale.

Dernière modification : 22/12/2015

Haut de page