13 novembre 2015 : Message de l’ambassadeur à la communauté française

Chers Compatriotes, chers amis,

C’est avec une grande tristesse que je m’adresse à vous après les tragiques évènements à Paris du vendredi 13 novembre. Nos pensées vont en priorité aux très nombreuses victimes et à leurs familles.

Je souhaite également vous remercier pour tous les témoignages de sympathie et les propositions d’entraide qui me sont parvenus, signes de la solidarité de notre communauté française en Nouvelle-Zélande et de sa générosité.

Nos amis néo-zélandais ont fait preuve d’un extraordinaire élan de compassion et ont partagé en nombre, du passant dans la rue au Premier Ministre et aux responsables officiels, leur soutien et leur affection à notre pays et à nos concitoyens. Qu’ils en soient sincèrement remerciés.

Un livre de condoléances sera prochainement ouvert à l’ambassade.Je vous rappelle le numéro d’urgence d’assistance aux familles et aux proches accessible depuis l’étranger : +33 (0)1 45 50 34 60.

Depuis samedi matin, heure de Wellington, l’ambassade est en contact permanent avec les autorités néo-zélandaises. A notre demande, elles ont mis en place les mesures nécessaires pour renforcer la surveillance et assurer la sécurité de la communauté française et des intérêts français en Nouvelle- Zélande.

Les Français de Nouvelle-Zélande sont toutefois appelés à être vigilants au cours de leurs déplacements ou lors de leur participation à des manifestations dans des lieux publics.

Le site internet de l’ambassade ainsi que nos pages Facebook et Twitter sont alimentés en temps réel de toutes les informations à notre disposition concernant les mesures prises par les pouvoirs publics français. Toute l’équipe et moi-même sommes à votre écoute et à votre disposition : aujourd’hui comme demain.

Le Président de la République a annoncé trois mesures importantes :
1. Proclamation de l’état d’urgence en France, ce qui implique un renforcement des mesures de vigilance partout dans le monde à l’encontre des intérêts français (populations, entreprises, bâtiments) ;
2. Rétablissement du contrôle aux frontières, les transports aériens et terrestres fonctionnant normalement ;
3. Trois journées de deuil national.

L’ ambassade observera une minute de silence à midi, ce lundi 16 novembre, pour rendre hommage aux victimes. Vous pouvez vous y associer chacune et chacun depuis le lieu où vous vous trouverez.

Des rassemblements spontanés d’hommage et de soutien ont d’ores et déjà eu lieu en Nouvelle-Zélande. Je vous invite à nous communiquer toute initiative en ce sens afin que nous puissions les relayer sur notre site et nos réseaux sociaux.

Le Président de la République a déclaré : « Face à la terreur, la France doit être forte, elle doit être grande et l’Etat doit être fort. Nous le serons »

Plus que jamais, nous sommes fiers de nos valeurs : liberté, égalité, fraternité.

Avec toute ma sympathie en ce moment de douleur partagée,

Florence Jeanblanc-Risler
Ambassadeur de France en Nouvelle-Zélande

Dernière modification : 22/02/2016

Haut de page