Préparez votre voyage

Impliquez vos proches

Veillez à impliquer vos proches ou à les tenir régulièrement informés des préparatifs de votre voyage : leur angoisse de vous voir partir si loin de France est souvent proportionnelle à votre enthousiasme, et ce, quel que soit votre âge.

Votre niveau d’anglais

Si votreniveau d’anglais est faible, il peut être utile, avant votre départ, de parfaire vos connaissances linguistiques. En effet, la recherche d’un emploi sur place suppose que vous puissiez justifier d’un niveau d’anglais correct, d’autant plus que vous vous trouverez souvent en concurrence avec des jeunes étrangers (autres WHV et étrangers) parfaitement anglophones.

Assurance

Veillez à souscrire une assurance pour la durée de votre séjour (frais médicaux, hospitalisation, rapatriement).
Elle est obligatoire (article 7 du décret n°2000-400 du 4 mai 2000 portant publication de la convention relative au programme vacances-travail entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de Nouvelle-Zélande, signée à Paris le 2 juin 1999 (1)).

De plus, le coût des soins peut être relativement élevé en Nouvelle-Zélande. Veillez à communiquer à vos proches les références du contrat (nom du prestataire + n° du contrat).

Prévoyez le retour

L’achat d’un billet retour est très fortement conseillé ; si vous faites le choix de n’acheter qu’un aller simple, prévoyez de vous munir ou d’obtenir la garantie de proches de pouvoir disposer des fonds nécessaires pour votre retour, en particulier dans l’hypothèse où vous devriez écourter votre séjour d’une façon imprévue (urgence familiale, impossibilité de trouver un travail, accident…).

Accéder à votre compte en banque à l’international

Prévoyez un entretien avec votre gestionnaire de compte bancaire ou postal (ou celui de vos parents) pour définir les modalités précises (processus, délais) de mise à disposition régulière de fonds en Nouvelle-Zélande, en particulier lorsque vous détenez un compte auprès d’organismes financiers qui travaillent peu à l’international.

Prévoyez des copies de vos documents officiels

Pensez à remettre des copies de vos documents officiels (acte de naissance, passeport, carte nationale d’identité) + références de votre contrat d’assurance (nom du prestataire + n° du contrat) à vos proches et si possible sur un support informatique (clé USB) ou bien à vous les envoyer sur votre boite email.

Le télé-service mon.service-public.fr vous permet de disposer d’un espace confidentiel de stockage pour enregistrer vos données usuelles (nom, prénom, adresse) mais aussi pour garder en toute sécurité des documents officiels dématérialisés.

En cas de perte ou de vol de votre passeport, l’ambassade aura besoin du numéro, de la date et de l’autorité de délivrance du passeport.

Le permis

Si vous avez l’intention de conduire en Nouvelle-Zélande, outre votre permis national, n’oubliez pas de vous procurer un permis international auprès de la préfecture de votre lieu de résidence. Ces deux documents vous seront indispensables.

Si vous ne détenez pas de permis international, vous êtes néanmoins autorisé(e) à circuler sous couvert de votre permis français obligatoirement accompagné d’une traduction validée par les organismes agrées. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site de l’ambassade et celui du Citizen Advice Bureau.

Curriculum vitae

Ayez en votre possession un curriculum vitae (résumé) traduit en anglais et présenté suivant la norme néo-zélandaise.

Hébergement à l’arrivée

Si vous n’avez pas de point de chute (amis ou proches) à votre arrivée à Auckland ou Wellington, prévoyez de réserver 2 ou 3 nuits dans une auberge de jeunesse (backpacker).

Ce que vous pouvez importer en Nouvelle-Zélande

Enfin avant votre départ, prenez connaissance des informations relatives à l’importation d’articles et de produits, notamment alimentaires, en Nouvelle-Zélande.

Informations complémentaires :
http://www.customs.govt.nz/inprivate/Pages/default.aspx
http://www.biosecurity.govt.nz/enter/personal

Dernière modification : 23/10/2014

Haut de page