Résidence Te Ataata : l’annonce des lauréats français 2016 [en]

Un artiste et un designer français, travaillant en duo autour de la réalité augmentée, sont les lauréats français 2016 de la résidence des technologies créatives Te Ataata.

JPEG

Ce programme lancé en 2015 par le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’ambassade et Colab d’Auckland University of Technology (AUT) a pour objectif de créer des liens, de partager la connaissance et la compréhension des domaines de technologies créatives entre la Nouvelle-Zélande et de la France.

Les lauréats Goliath Dyèvre et Grégory Chatonsky, sélectionnés parmi plus de 30 candidatures françaises, seront alors à Auckland de juillet à septembre 2016. Ayant tous deux construits leur carrière artistique individuellement, le duo n’a que très récemment commencé sa collaboration artistique après leur rencontre au cours d’une résidence au Japon.

Au cours de leur séjour néo-zélandais de trois mois, ils utiliseront l’expertise technique et conceptuelle des laboratoires supérieurs de Colab afin de créer un nouveau projet, portant le titre provisoire « The augmentation of things » (L’augmentation des choses). L’idée sous-jacente est de créer des objets qui se trouvent à la fois dans deux univers– tangible et virtuel et dans lesquels l’objet est incomplet : ce n’est que quand les deux se réunissent que celui-ci prend alors tout son sens.

PNG

Traditionnellement, le travail de Chatonsky met en question la différence entre public et privé, réel et virtuel, fluide et constant, à travers des œuvres qui dérangent ou désorientent leurs spectateurs. Chatonsky a également été enseignant dans plusieurs écoles d’art, parmi lesquelles Le Fresnoy, UQAM et Hexagram à Montreal. Afin d’explorer ses œuvres et anciens projets vous pouvez cliquer ICI.

L’impression 3D figure beaucoup dans les designs de Dyèvre – il a pour exemple imprimé les répliques des os humains. Dyèvre a travaillé auparavant chez Hermès, a enseigné à l’École des Beaux-Arts de Lyon et travaille régulièrement en tant qu’examinateur extérieur à l’ENSCI, l’École Boule et l’École régionale des Beaux-Arts de Saint-Étienne. Afin d’explorer ses œuvres et ses anciens projets vous pouvez cliquer ICI.

La co-directrice de Colab, Dr Frances Joseph est dans l’attente de l’arrivée des lauréats : “Leur projet de réalité augmentée est très lié aux recherches et aux intérêts du personnel de Colab, et il sera fortement soutenu par nos laboratoires et par l’engagement des étudiants. La résidence Te Ataata se révèle très utile pour le développement des liens fructueux et des relations de longue durée entre Colab, les personnalités et les institutions du domaine français de technologies créatives.

Raynald Belay, Conseiller de Coopération de l’ambassade rapporte alors le formidable travail fourni pas les artistes : « L’exceptionnel artiste français des médias numériques Gregory Chatonsky et le remarquable designer Dyèvre apporteront une grande contribution au programme et aux interactions croissantes entre l’écosystème de technologies créatives françaises et néo-zélandaises. »

Pour en savoir plus sur la résidence Te Ataata, merci de bien vouloir cliquer ICI.

PNG

Te Ataata
Te Ataata est un programme franco-néo-zélandais qui invite un praticien professionnel français du numérique pour une résidence de trois mois au sein de l’excellent Colab de l’Auckland University of Technology (AUT).
Les candidatures peuvent émaner d’artistes, de designers, de chercheurs et universitaires ou d’autres praticiens confirmés du numérique engagés dans une démarche de création utilisant les nouveaux média et les outils numériques. Cette résidence a pour objectif de développer des passerelles entre les écosystèmes français et néozélandais et d’esquisser des rapprochements entre créateurs des deux pays et leur institution.

Colab
Colab est un ‘collaboratoire’ dédié à la recherche, l’enseignement et l’expérimentation des technologies créatives. Colab mène des programmes universitaires et publics, soutient le développement et les démonstrations des formes de digital et de nouveaux média et connecte les organisations culturelles et scientifiques avec pour objectif d’encourager et de promouvoir les coopérations et les échanges.

Le Service de Coopération et d’Action Culturelle
La résidence Te Ataata a été initiée par le Service de Coopération et d’Action Culturelle afin de promouvoir les échanges entre les écosystèmes créatifs de France et de Nouvelle-Zélande.

Dernière modification : 23/04/2016

Haut de page