Shared Histories : Mémoires héritées, Histoire partagée [en]

Les commémorations du centenaire de la première guerre mondiale ont été lancées en 2014 et se poursuivront tout au long des quatre années à venir en France, en Nouvelle-Zélande et à travers le monde.

Shared Histories : Mémoires héritées, histoire partagée

Le programme Shared Histories a été créé à l’occasion de ce centenaire, pour que les étudiants puissent commémorer ensemble l’engagement commun de la Nouvelle Zélande et de la France pendant la Grand Guerre.

Le projet vise à mettre en contact les étudiants de ces deux pays afin d’explorer, par le biais de projets créatifs, la signification et l’impact profond de la Première Guerre Mondiale. Le programme offre des avantages pédagogiques évidents et grâce à la création de partenariats entre établissements français et néo-zélandais, permet d’accroître l’intercompréhension culturelle et l’intérêt aux langues étrangères.

PNGUn total de 25 partenariats entre établissements néo-zélandais et français sont actuellement en cours après un appel à projets lancé en octobre dernier. Le projet pédagogique est construit et réalisé à travers une collaboration à distance entre élèves et enseignants français et néo-zélandais, en contact notamment via le site internet www.sharedhistories.com. Ce site constitue la vitrine des projets en cours, donne accès à des ressources, et est aussi un espace vivant d’échange et de dialogue pour tous ceux, élèves ou professeurs, qui sont impliqués dans les projets.

Tous les ans jusqu’en 2018, un appel à projets sera diffusé aux écoles secondaires de Nouvelle-Zélande. En France, collèges et lycées seront invités à travailler en partenariat avec les établissements néo-zélandais sélectionnés dans le cadre du programme Mémoires héritées, histoires partagées.
**Trois objectifs clés de Shared Histories

  • Etablir des relations durables entre la France et la Nouvelle-Zélande ;
  • Appréhender l’impact de la Première Guerre Mondiale ;
  • Faire usage d’acquis linguistiques pour mettre en place un projet.
    **Quelques projets en cours
  • Epsom Grammar School (Auckland) et le Lycée Gay-Lussac de Chauny (Aisne) travaillent ensemble à la création d’une fresque murale à Chauny à partir de recherches sur l’histoire des soldats néo-zélandais. Le projet mettra en valeur le rôle des femmes et des familles pour soutenir les soldats au front.
  • Le Wellington College (Wellington) et le Lycée Européen de Villers-Cotterets vont partir de la thématique chère au pays des All Blacks, le rugby, pour retrouver les anciens élèves de Wellington College qui ont combattu, mais aussi joué au rugby en France pendant la Grande Guerre. Un site web retracera leur parcours. Une visite en France des élèves néo-zélandais est prévue, avec bien sûr une rencontre sur le terrain de rugby.
  • St Margaret’s College (Christchurch) et le Collège Etouvie (Amiens) ont créé le wiki bilingue « Poppelicot » permettant aux élèves des deux établissements de dialoguer et d’échanger leurs productions. A partir de la rentrée prochaine, ils travailleront à la création d’une carte interactive des itinéraires des soldats français et néo-zélandais à partir de Google maps. La carte renverra à des documents (réels ou fictifs) illustrant leur histoire (lettres, photos, témoignages audio ou vidéo).

Le programme Jeunes ambassadeurs

Un volet important de Shared Histories est le programme Jeunes ambassadeurs. Afin de lancer officiellement Shared Histories, onze élèves néo-zélandais ont été désignés pour représenter leur pays en France.

Pour être sélectionné, ces jeunes ambassadeurs devaient faire preuve de leadership, de capacités de communication et d’un intérêt fort pour les questions sociales, politiques et les affaires internationales.

Les onze participants se sont rendus en France en juillet 2014 pour prendre part aux évènements officiels du Centenaire. Pendant deux semaines, ils ont voyagé entre le Nord-est de la France et Paris où ils ont visité les sites historiques et culturels liés à l’engagement néo-zélandais dans la Guerre, et
ont assisté aux réceptions commémoratives.
JPEG

Les jeunes ambassadeurs interprètent un chant traditionnel maori
lors d’une réception à la Résidence de France.


Pour en savoir plus sur les Jeunes Ambassadeurs, veuillez cliquer ICI.

Pour plus d’informations sur Shared Histories, visitez le SITE dédié, et rejoignez-les sur Facebook et Twitter.
(

“Shared Histories”bénéficie du soutien des ministères de l’éducation français et néo-zélandais. Le programme est aussi soutenu par WW100NZ et la Mission du Centenaire. En Nouvelle-Zélande, il est coordonné par New Zealand Association of French Teachers (NZAFT), International Languages Education Pathways (ILEP) et l’Ambassade de France. )]

Dernière modification : 11/11/2014

Haut de page