Thanh-Van Tran-Nhut, 2014 [en]

Thanh-Van Tran-Nhut

Le Randell Cottage, résidence d’écrivains français et néo-zélandais située à Wellington, a accueilli l’auteure franco-vietnamienne Thanh-Van Tran-Nhut en janvier 2014.


JPEGThanh-Van Tran-Nhut naît en 1962 à Huê, au Viêt-Nam. En 1968, la famille quitte le Vietnam pour les Etats-Unis, avant de s’installer en France, trois ans plus tard. Après avoir obtenu son baccalauréat, Thanh-Van repart aux Etats-Unis pour poursuivre un cursus universitaire. Quelques années plus tard, elle revient en France avec un diplôme d’ingénieur en mécanique du California Institute of Technology.

En 1999, avec sa sœur Kim, elle se lance dans l’écritured’une série policière située dans le Viêt-Nam du XVIIe siècle mettant en scène le magistrat, Mandarin Tan. Elles écrivent ensemble deux livres, puis Tranh-Van poursuit l’aventure seule. La série connait un franc succès et plusieurs des livres sont traduits en italien, japonais, espagnol, russe et allemand.

Thanh-Van Tran-Nhut a séjourné au cottage de janvier à juin 2014. Elle est partie en tournée à travers la Nouvelle-Zélande en partenariat avec le réseau des Alliances françaises, lors de laquelle elle a animé des conférences, des lectures, ainsi que des ateliers. Comme prévu par l’accord de coopération signé entre l’Ambassade de France et la Maison du Livre à Nouméa en novembre 2012, l’auteur a aussi voyagé en Nouvelle-Calédonie où elle a été à la rencontre d’étudiants, a animé des ateliers d’écriture et des discussions dans les trois provinces du Caillou. En Nouvelle-Zélande, elle travaillait à l’écriture d’une nouvelle œuvre qui présentera des éléments en lien avec la Nouvelle-Zélande.

Réception d’accueil pour Thanh-Van Tran-Nhut.

Le 12 février, une réception s’est tenue à la Résidence de France afin d’accueillir la lauréate 2014 de la résidence d’écrivains "Randell Cottage" Thanh-Van Tran-Nhut.

JPEGMembres et amis du comité du Randell Cottage, universitaires et francophiles se sont réunis pour accueillir chaleureusement Thanh-Van. S.E. M Laurent Contini, ambassadeur de France en Nouvelle-Zélande, lui a souhaité la bienvenue et lui a offert ses meilleurs vœux de succès dans cette nouvelle aventure L’ambassadeur s’est félicité du développement des relations franco-néo-zélandaises en matière de culture et plus particulièrement de littérature et a remercié le Fonds d’Amitié France - Nouvelle-Zélande, le comité du Randell Cottage et les nombreuses personnes qui continuent de soutenir la résidence d’écriture.

Thanh-Van a répondu en remerciant très sincèrement les personnes qui ont facilité son arrivée et contribuent au bon déroulement de son séjour. S’exprimant en français comme en anglais, elle a fait part de son bonheur d’avoir été sélectionnée pour cette résidence, avant de divulguer quelques éléments de l’ouvrage sur lequel elle travaille depuis son arrivée.

Tournée en Nouvelle-Zélande

Thanh-Van Tran-Nhut, a effectué une tournée en Nouvelle-Zélande du 14 au 28 mars 2014. Au cours de cette tournée, Thanh-Van a animé des conférences sur le sujet de « L’Histoire du Viêtnam et de l’Asie au 17e siècle, avec l’arrivée des Européens dans cette partie du globe. »

L’auteure a échangé avec des étudiants et le public néo-zélandais sur son parcours en tant qu’écrivaine, son personnage récurrent, le détective Mandarin Tan, et le Vietnam du XVIIème siècle.
Après cette tournée en Nouvelle-Zélande, Thanh-Van s’est rendue en Nouvelle-Calédonie du 20 au 27 avril et en Australie du 25 au 31 mai pour une nouvelle série de conférences.

Les enquêtes du mandarin Tân - une série policière située dans le Viêtnam du XVIIe siècle.

JPEGLe premier roman de la série s’intitule Le Temple de la Grue écarlate.
Lorsqu’il rejoint son poste, aux confins de l’empire vietnamien du XVIIe siècle, le mandarin Tân ne sait pas encore que les familles de notables n’ont qu’une idée en tête : le marier à leurs filles nubiles. Cependant le jeune homme n’a guère le temps de se prêter à ces jeux sociaux, car il se voit bientôt confronté à sa première affaire de magistrat. Une succession de meurtres aussi cruels qu’inexplicables le conduit à s’intéresser de près à un ordre de moines plus férus d’arts martiaux que soucieux de la loi de Bouddha.

Aidé de son ami le lettré Dinh, il lui faudra parcourir les montagnes embrumées du Nord et déployer toute son ingéniosité pour mener à bout son enquête, dont la solution au goût amer est un défi à son sens inné de la justice.

Interview de Thanh-Van Tran-Nhut sur Radio NZ

Vendredi 14 mars, Mme Thanh-Van Tran-Nhut, lauréate française 2014 de la résidence d’écrivains Randell Cottage, s’est exprimée sur les ondes de Radio NZ. Au micro de Mme Christine Argyle, elle a évoqué sa carrière d’écrivaine, son séjour au Randell Cottage et de nombreux autres sujets.

La résidence d’écrivains « Randell Writers Cottage » a été créée en 2001 pour accueillir alternativement des auteurs français et néo-zélandais. Peter Wells et Nadine Ribault ont été les lauréats inauguraux en 2002.
Pour en savoir plus sur Thanh-Van Tran-Nhut, cliquez ICI
Toutes les information concernant la série du mandarin Tân ICI
Pour découvrir l’histoire du Randell Cottage, cliquez ICI

Dernière modification : 29/06/2015

Haut de page